•  
    "Un bleuet est de trop dans un champ de blé, et pourtant qui peut nier que c'est à celui-ci que l'on doit son éclat ?"
    De Constantÿn Huygens / Les Bleuets
     
     
    "Filles voyez l'épi de blé, quand il est beau il baisse la tête"
    origine inconnue

    "La solitude est un coquelicot perdu dans un champs de blé"
     
     


    Dessin aux crayons de couleurs - Bleuets et coquelicot - novembre 2017

     
    Partager via Gmail

    18 commentaires
  •  

    Le nom de Bibera descend de l'allemand Biber qui signifie castor. Jadis exterminés en Suisse, le retour des castors a été rétabli depuis plusieurs  années. Précisément aussi le long de cette petite rivière coulant depuis la sortie de Courtepin direction Cressier et qui a été précédemment renaturée. Maintenant elle ruisselle des jours heureux et traverse, silencieuse  ou par les clapotis de petites chutes, les quatre saisons.

    Octobre 2015 c'est l'automne et la petite rivière prend des allures de saison

    La Bibera

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    19 commentaires
  •  

    C'est la première fois qu'une telle manifestation est organisée à Courtepin. Le temps a gâté les dirigeants et les animateurs. Excepté une petite bise pour rafraichir les athlètes, le soleil a été toute la journée de la partie. Donc exercice réussi avec 1150 spectateurs.

    215 jeunes lutteurs de 8 à 15 ans et 78 lutteurs actifs dès 16 ans ont animé cette manifestation.

    Chez les jeunes le gagnant a été Lario Krammer du
    SK Kerzers (Chiètres)

    Le roi de la fête avec 58.75 S points a été Moser Steven de Brünisried   FR Sense/La Singine   
    105kg pour 1m92 (29 mars 1996)

    La fête régionale de lutte suisse à Courtepin le 23 avril 2017

     
    Une bonne logistique est nécessaire pour mettre sur pied un meeting de lutteurs. Avant le jour J il est nécessaire de préparer un terrain capable d'accueillir les points de compétition et les spectateurs. Sans oublier que la foule devra être en mesure de boire un coup et de se restaurer sur place.

    La première préoccupation des planificateurs est d'avoir assez de sciure de bois pour l'élaboration des ronds de lutte qui doivent mesurer de 7 à 14 mètres de diamètre suivant la surface de la place à disposition ou de l'importance de la compétition. Minimum 15 cm d'épaisseur est recommandée. La place aura 4 ronds pour les joutes et 1 rond pour l'échauffement.




    Les ronds sont prêts. Chacun est complété par une table où seront postés deux juges




    23 avril 2017 il est 09.30 heure dimanche matin. Les affrontements ont débuté. Le public a répondu présent.



          Les premiers en piste sont âgés de 8 ans Un peu plus âgés, 9 - 10 ans. Tous n'ont rien à envier à leurs ainés point de vue technique

    Agrandir

    Agrandir

    Agrandir

         
     


      Mieux vaut garder la figure hors de la sciure

    Les lutteurs dit les bergers (indépendants) portent une chemise traditionnelle bleue et
    ceux qui font partie d'un club de gym sont toujours en blanc.

     Après une passe le gagnant va contrôler son temps et les points reçus chez le juge. Le perdant se fait nettoyer et consoler par ses parents.

         
      Chaque catégorie aura son champion, le roi, après avoir gagné tous les combats plus la finale  
     

    Agrandir

     
         




    A partir de 16 ans c'est la catégorie des actifs. Parmi eux il y a de vrais taureaux.
    Celui-ci n'a pas eu de chance. Sa tête a heurté très fortement la sciure. Il a du être relevé par les samaritains. Peu après il tombait évanoui. Il fut pris en charge par hélicoptère et via à l'hôpital. Le lendemain on aprenait qu'il avait la machoir fracturée.

     

    Après plusieurs passes il faut remettre les ronds en l'état. Également gicler la sciure pour empêcher qu'elle devienne volatile Et puis quoi, en attendant que leur poulain soit appelé pour combattre, une bonne giclée en bas du gosier pour ne pas être trop sec (aussi).



     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  •  

    Depuis 1973, plus de 40 ans, Mme Huguette Stucky se dévoue volontairement à la tâche de sacristine en l'église Notre-Dame du Rosaire de Courtepin. Elle a donc été nominée comme candidate à la médaille du mérite diocésaine décernée par l'évêché du diocèse de Lausanne-Fribourg et Genève.

    Courtepin, dimanche 15 octobre 2017, remise de la médaille "Bene Merenti" à Mme Huguette Stucky, sacristine depuis plus de 40 ans

    A cette occasion unique pour Huguette Stucky j'ai pris une série de photos pour immortaliser la cérémonie qui a eu lieu le 15 octobre 2017 dimanche de la Patronale à l'église de Courtepin.

    Suivez ce lien pour visualiser le livre-photo A4 horizontal imprimé à cet effet : https://share.ifolor.ch/view/w0GLbj5D

     

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Paysage aquarelle, La Sauge

    Partager via Gmail

    22 commentaires