•  


    Avec cet article je ne veux absolument pas faire le procès de ceux qui veulent aider les oiseaux durant l'hiver.
    Je désire simplement donner quelques informations afin de les protéger au mieux contre tout excès de solidarité
    qui peuvent êtres préjudiciables pour la santé de nos compagnons à plumes.


    En hiver, les oiseaux trouvent de quoi se nourrir dans les prairies, en forêt, sur les buissons et les arbres fruitiers.
    Ils sont parfaitement capables de supporter le froid et même de résister aux basses températures

    Ils sont trop gâtés autour de nos maisons. C'est totalement dénaturé de suralimenter les oiseaux. Plus vous en recevez et plus vous favorisez les risques des maladies infectieuses telles que la salmonellose ou la tuberculose qui sont  très répandues chez les oiseaux sauvages. L'intention primordiale doit être de présenter un appoint de nourriture et non de contribuer à ce qu'ils deviennent accroc des mangeoires et se détournent d'une prospection dans leur milieu naturel.

    Un Rouge-gorge gratte les feuilles sur le bord d'un chemin de forêt. Faites-en l'expérience et vous serez étonnés de trouver, par exemple des
      faines de hêtre ou des graines de conifères. Son physique ne laisse pas de doute quant à sa capacité de résister au froid (photo du 21 janvier 2017).
                                                                                  A droite un Moineau non moins bien équipé.

    Rouge-gorge

    Rouge-groge bien dodu

    Un Moineau

      
       Un exemple très caractéristique est ce champ en jachère sur les hauts de Courtepin. Ce garde-manger est bourré de graines jusqu'aux beaux jours.

    Un champ en jachère

    Si vous êtes propriétaire d'arbres fruitiers, ne cueillez pas touts les fruits en automne. Les oiseaux vont se régaler. 

    Sous un arbre fruitier

    Ce tableau répertorie un échantillonnage de plantes et de baies appréciées par les oiseaux en hiver
    lorsqu'ils ne trouvent plus les graines et les insectes normalement au menu.
    Attention à certaines baies qui sont toxiques pour l'homme mais pas pour les oiseaux. Ceux-ci sont capables de détecter les bonnes des mauvaises.

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Carotte sauvage
    (Daucus carota)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Aubépine épineuse
    (Crataegus laevigata)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Faux-acacia
    ou Robinier
    (Robinia pseudoacacia)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Cotonéaster rampant
    (Cotoneaster horizontalis)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Oseille commune
    (Rumex acetosa)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Rosier des haies ou Églantier
    (Rosa canina)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Millepertuis perforé
    (Hypericum perforatum)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Fusain d'Europe
    (Euonymus europaeus)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Gratter les feuilles mortes
    pour découvrir les faines
    des hêtres

     

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Gui
    (Viscum album)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Faines de hêtre sur le tapis de neige

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Houx
    (Ilex aquifolium)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Clématite des haies
    (Clematis vitalba)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Prunelier
    (Prunus spinosa)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Plantain
    (Plantago)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Vigne vierge à fruits bleus
    (Ampelopsis brevipedunculata)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Platane
    (Platanus)

    Que mangent les oiseaux en hiver

    Viorne obier
    (Viburnum opulus)
    Partager via Gmail

    24 commentaires
  • Il existe chaque année au mois de décembre le calendrier de l'Avent qui est une tradition pour faire patienter le monde jusqu'à Noël.
    Je vous ai concocté un calendrier de l'Avent été. Mettez en marche le tracteur, ouvrez les fenêtres, entrer dans les maisons ou encore louez une chambre à l'hôtel, des surprises vous y attendent.

     

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  •  

     Le printemps




     

     


    De l'aube au crépuscule les derniers jours du mois
    de mars 2015 ont été favorables à une averse de
    couleurs dans la nature. Ça bouge, ça vole...

    Sa majesté le roi soleil
    Par sa grandeur merveille
    Et toute sa puissance
    A restauré avec persévérance
    et d'un généreux cœur
    La saison de tous les bonheurs
    LE PRINTEMPS est là
                                             Wädou

     

     

     

     

     

     
    Partager via Gmail

    28 commentaires
  •  

    J'ai parfois envie de sortir de mon ciel habituel et de solliciter mes neurones de l'imaginaire. C'est sûr ce sera toujours la nature qui me guidera.


    La couleur fait partie de moi comme mes méninges ont besoin de sang



    L'eau est façonnée par le froid

                         Une Rascasse volante                                 Le nasique                Une nouvelle espèce "Queue en l'air"


     "Branché" au courant

    Partager via Gmail

    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique