• Les Silènes ou Compagnons (latifolia, dioïque, enflé, penché et lychnis) Caryophyllaceae

     

    Le Compagnon blanc (Silene latifolia  ou Silene pratensis ) Caryophyllaceae
    Plante dioïque (diécie) = chaque plant arbore soit que des fleurs mâles soit que des femelles
    Elles s'ouvrent la nuit.
    Les capsules à graines sont parasitées par les larves du papillon de nuit Hadena bicruris. A voir 
    Agrandirles vignettes

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Le Compagnon rouge ou Silène dioïque (Silene dioica)  Caryophyllaceae
    Contrairement aux blanches elles s'ouvrent le jour.
    Mêmes caractéristiques que le Compagnon blanc. A voir parasitage

     
     

     

     

     

     

     

     

     

     





    Le Silène enflé ou Silène commun  (Silene vulgaris)  Caryophyllaceae
    En pinçant la fleur pour maintenir l'air et en l'écrasant brutalement on obtient un clac sec. Pour cette raison on lui a donné les surnoms de Claquet ou Pétard
    Agrandir l'image de gauche pour découvrir l'origine de Silène
     

     

     

     

     

     

     

     

     





    Le Silène penché  (Silene nutans)  Caryophyllaceae
    Il s'ouvre le soir et dégage un fort parfum . Comme les autres Silènes il est pollinisé par les papillons de nuit. Les fleurs portent 5 pétales très échancrés. Cette espèce est en voie de disparition suite à l'anthropisation des écosystèmes ( transformation, dénaturalisation par l'homme)
         



     

     

     

     

     

     

     



     

    Le Lychnis fleur de coucou ou l'Oeillet des prés  (Silene flos-cuculi)  Caryophyllaceae
    Flos-cuculi = floraison quand le Coucou commence à chanter.
    Cette plante disparait en même temps que les lieux humides



     

     

    « Danger pour l'Abeille européenne, l’Avette ou la Mouche à miel (Apis mellifera) Hyménoptère - ApidaeLa Noctuelle capsulaire et sa chenille (Hadena bicruris) Noctuidae »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Mars 2016 à 14:10

    Merci pour ce beau reportage, il y a beaucoup de variétés et elles sont toutes magnifiques ces fleurs! Bise et bonne journée toute douce!

    2
    Dimanche 6 Mars 2016 à 14:25

    Je ne connaissais pas le nom mais pourtant je l'ai souvent vue dans les prés chez mes parents.

    Gros bisous

    3
    Dimanche 6 Mars 2016 à 15:00

    Ah ben j'ai bien fait de passer parce que je viens d'apprendre plein de trucs !! D'abord, j'ignorais qu'il existait autant de variétés de silènes... ensuite, il faudra que je regarde mieux quand je les prends en photo si ce sont des mâles ou des femelles... je n'avais jamais fait attention jusque là... j'en ai déjà dans le jardin en ce moment, donc je pourrais vérifier si j'y pense, rapidement.

    Ici j'ai les silènes blancs, celui que tu appelles le compagnon blanc et aussi l'enflé... mais j'ai pas les autres !! ou alors je ne les ai pas vus...

    Intéressant aussi l'origine de l'adjectif enflé pour le troisième...

    Bref, tu vois, j'ai appris plein de trucs !!

    Merci mon petit walter... pendant que je t'écris, le soleil est en train de réapparaître !! super !!

    Plein de bisous et à bientôt.
    Cath

    4
    Dimanche 6 Mars 2016 à 15:11

    Ah oui c'est bien l'enflé qu'on faisait "péter"!

    C'est triste d'assécher les lieux humides.

    J'habite le quartier "Du lac" qui n'a plus de lac que le nom...

    5
    Dimanche 6 Mars 2016 à 16:41

    Une jolie synthèse du silène , mais pas trop confiance , à juste titre ,en la pérennité de toute ces espèces !Quand je pense qu'on commence déjà à faucher impitoyablement tous les bas-côtés de nos routes et chemins ,ça promet bien des désillusions encore  pour la flore et par voie de conséquence  pour les insectes cette année !

    Bon week-end !

    6
    Dimanche 6 Mars 2016 à 16:44

    Je ne rencontre que les 2 premiers dans mes balades !
    Alors merci pour cette belle présentation Walter

    7
    Dimanche 6 Mars 2016 à 17:44

    Belle revue des silènes!!!

    8
    Dimanche 6 Mars 2016 à 18:50

    Ils sont tous superbes, et quel bonheur de les revoir enfin nos jolies fleurs sauvages.
    Bonne soirée Walter

    9
    Dimanche 6 Mars 2016 à 19:28

    oui oui je me souviens aussi, on pinçait le truc et on fermait le poing et paf sur la paume de la main, ça faisait du bruit.. hihihi je l'ai fait aussi mais me souviens plus ou ? à la campagne ou en hte savoie sûrement;;;

     

    10
    Dimanche 6 Mars 2016 à 23:05

    Merci pour cet article détaillé sur les silènes, je n'ai pu photographier que le silène enflé , que j'ai utilisé d'ailleurs pour l'abécédaire acrostiche fleur d'une amie de blog , 

    Bonne soirée 

    11
    Lundi 7 Mars 2016 à 09:13

    re bonjour Walter

    excellent sujet !!! j'aime ces silènes, je les trouve assez facilement chez moi !!  me manque le silène penché, il faut que je le trouve LOL !!!!

    A+, maurice

     

    12
    Lundi 7 Mars 2016 à 09:49
    Très belles photos. Au cœur du compagnon.
    J'ai le nom de " melandrium " en tête de mes découvertes végétales dans notre coin. J'aimais retenir les noms latins.

    Verbascum tapsus ...... Un nom de ouf , ..., !!

    Grâce à toi, je révise et j'apprends au delà de ce que pouvait me donner mon livre de terrain.

    Pour l'autre article, je passe tantôt avec l'écran de l'ordinateur, là je suis avec le smartphone.

    Bon début de semaine à toi.
    13
    Lundi 7 Mars 2016 à 16:40

    J'ai déjà vu la silène et j'aime bien cette fleur

    La deuxième ne me dit rien, je la trouve bien belle aussi !

    Am

    14
    Mardi 8 Mars 2016 à 14:44

    J'adore les fleurs sauvages, merci de les mettre au goût du jour, j'ignorais que certaines (comme les silènes blanches) ne s'ouvraient que la nuit ... Merci pour cet article et à bientôt happy

    15
    Mercredi 9 Mars 2016 à 13:06

    la richesse des milieux sauvages!

    16
    Mercredi 16 Mars 2016 à 13:11

    que de belles silènes et quel savoir; merci Walter

    Je rencontre le silène pétard , le silène rose simple et découvre le silène penché

    J'aime beaucoup le tableau de Silène de la mythologie grèque

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :