• En forêt passé 17.00 heures dans une clairière j'ai rencontré deux grandes chenilles sur des Balsamines de l'Himalaya. Elles avaient l'air d'apprécier ces plantes. Comme le nom du papillon l'indique elle se trouve aussi sur la vigne ainsi que sur d'autres végétaux. Chacune d'elles mesure à cette période 70 mm. Sous peu cet automne elles vont s'enterrer dans l'humus, la nymphose durera tout l'hiver et le papillon naitra au mois de juin.

    Un clic sur les vignettes

    La première                                  La deuxième                                   A l'arrière                                        La tête



    N'ayant pas encore eu l'occasion de prendre une photo de ce magnifique papillon, j'ai pris la résolution de le dessiner.
    C'est une réalisation au crayons de couleur

     

     

    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Son nom contient le mot Ibéride (Iberis) qui est la plante hôte,entre d'autres Brassicaceae,  de sa chenille.
    PieridePieride

    Une Piéride vole avec insistance autour de notre Ibéris toujours vert (Iberis sempervirens) sur la terrasse. Par expérience je me hâte de prendre mon appareil photo en mains et je m'approche. Tout à son manège il ne se sent pas dérangé. Tout à coup il se pose sur une feuille courbe son abdomen contre. Ça ne dure que quelques secondes et reprend son vol. Cette fois j'ai compris et dès qu'il s'immobilise sur une autre feuille je vise et déclenche par deux fois. Le résultat est visible sur les deux image suivantes, cette femelle est entrain de pondre ses œufs isolément.
    Pieride

    Pieride

    Ici trois œufs nettement visibles. La Piéride en laissera entre 5- 10 sur cette plante.
    Pieride

    pieride

     

     

     

     

     

     

     

     

    La chenille

    PieridePieride

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • C'est la chenille d'un papillon de nuit que l'on trouve partout jusque dans les villes et villages. Cette chenille se nourrit sur diverses plantes, les Patiences ou Rumex, Plantains, chardons, Houblon et sur des Saules ou l'Aubépine.
    Acronicta

    Acronicta
    AcronictaAcronicta

     Acronicta
    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Ce papillon est aussi appelé Sphinx colibri ou encore Sphinx du Caille-lait, du nom de la plante hôte de la chenille le Caille-lait (Galium). Il est un des rares de son espèce à être diurne. Il est aussi un des plus rapides et se déplace à 40 km/h. en moyenne avec des pointes allant
    vers les 50 kmH. Il s'immobilise aussi vite en vol stationnaire pour sucer le fond des fleurs inaccessibles aux autres insectes.

    Le Caille-lait blanc (Galium mollugo) sur lequel j'ai photographié ce papillon en ponte. Voir ci-dessous.
    Moro

    Sa chenille est verte ponctuée de petits points blancs. Deux lignes claires sur chaque côté et un point noir par segment. L'éperon caractéristique des sphinxs se termine par un bout jaune.
    Moro

    Il s'est posé contre le tronc d'un chêne. Unique occasion pour moi de le photographier au repos.
    Mais le plus spectaculaire c'est pendant qu'il butine
    Moro

    Moro
     Ce sphinx voletait autour d'une plante de Gaillet . Ce n'est pas l'habitude de ce farouche lépidoptère de se laisser approcher de trop près. Son manège m'a intrigué puisqu'il ne butinait pas. L'image de droite dévoile le pourquoi de son comportement.
    Il veut pondre et courbe son abdomen sous une feuille.

    Les quatre photos suivantes peuvent êtres vues en plein écran.
    MoroMoro

    Un œuf de 1 mm de diamètre et parfaitement rond a été fixé sous une feuille.
    Je souhaite une longue et prospère vie à la prochaine génération.
    MoroMoro

     

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  • Les plantes hôtes de cette chenille sont divers peupliers et saules. Celle-ci s'est laissée photographier sur un saule. Les jeunes chenilles ont une façon particulière de se nourrire. Elles s'agrippent sur la tige et entament la feuille de chaque côté si bien qu'il ne restera que la nervure centrale. L'imago se nomme Museau, il a les palpes labiaux très développés qui lui confèrent ce nom.

    Chenille du Museau

    Chenille du MuseauChenille du Museau

    Partager via Gmail

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique