•  

    Le Machaon ou Grand porte-queue  (Papilio machaon)  Papilionidae

     

    Le Machaon ou Grand porte-queue  (Papilio machaon)  Papilionidae

    Le Machaon a une allure de papillon exotique. Son envergure de 30-50 mm
    lui permet d'effectuer de remarquables vols planés en milieux découverts
    ou sur des prairies fleuries.
    L'adulte (imago) hiverne parfois mais en majorité sous forme de chrysalide. Il est visible de mars à septembre jusqu'à 1800 mètres d'altitude.

    Le Machaon ou Grand porte-queue  (Papilio machaon)  Papilionidae

















    La femelle pond ses œufs un par un sous les feuilles des Ombellifères (Apiacées) plantes hôte de la chenille (voir la ponte en ponte )
    Les deux images de gauche présentent une chenille jeune en troisième mue avec des épines sur le dos et les deux images de droite
    deux fois plus grande en dernière mue. La couleur est plus soutenue.

     

     

    Le Machaon ou Grand porte-queue  (Papilio machaon)  Papilionidae

    Lorsque la chenille se sent menacée ou est attaquée par un prédateur elle se lève et fait jaillir son arme secrète par la fente située sur sa face(flèche ci-dessus), l'osmeterium qui dégage une odeur désagréable.

    Le Machaon ou Grand porte-queue  (Papilio machaon)  PapilionidaeLe Machaon ou Grand porte-queue  (Papilio machaon)  Papilionidae

    Partager via Gmail

    28 commentaires

  •  C'était le 4 août 2015 en fin d'après-midi. Un Machaon volait au ras des herbes sur une pente exposée au soleil.
    Par "bonds" successifs il descendait entre la végétation et repartait. Les images démontrent la suite de l'histoire.

    Voir aussi le papillon et sa chenille Papillon et chenille

    Agrandir les vignettes pour

       
       
       
    Partager via Gmail

    7 commentaires

  • Je n'ai pas trouvé l'origine de la forme "fourmi". C'est un papillon de nuit qui aime voler et se nourrir au soleil.
    Ce papillon n'a des écailles de couleur que sur une partie des ailes parfaitement transparentes. L'adulte est un butineur, il affectionne les endroits humides, marais. La larve ou chenille prospère durant deux ans à l'intérieur des rameaux ou sous l'écorce de différentes espèces de saules (Salix).  Préférence sera donné aux végétaux endommagés, vieux ou pourris où la femelle peut facilement pondre. La larve ou chenille passera l'hiver en nymphe ou chrysalide sous l'écorce des plantes hôtes et l'imago émerge de mai à juillet.

     

     

     

     

     
       
     
       
       
    La trompe enroulée ne trompe pas c'est bien un papillon. Il s'approche
    de l'inflorescence d'une
    Salicaire commune.
    Il se pose et sans atten-
    dre se met à table.
    Une aile si caractéristique
    Partager via Gmail

    25 commentaires
  •  Avec sa morphologie d'un papillon de nuit (Hétérocère) il n'est actif que le jour.
    En deux générations par année sa chenille se nourrit sur le Lotier, Trèfle et Luzerne
     
       
       
       
       
       
       
       
       
       
     

    Partager via Gmail

    18 commentaires
  •  
    Anthocharis = anthos, "fleur" et kharis, "grâce"
    Ce papillon ne produit qu'une génération par année. La ponte a lieu de avril à juin puis la nymphose en juillet. La chrysalide se développe et reste en place le reste de l'année. Pour cette raison la femelle inspectera minutieusement la plante, qui doit être vigoureuse, avant d'y déposer un ou deux œufs.  La chrysalide hiverne et au printemps prochain apparait l'imago.

    Un Aurore peut en cacher une autre.

     

    En compagnie d'une Piéride du navet


    Quelques Brassicacea plantes hôtes. Une chrysalide sur la première.
    l'Alliaire                          l'Arabette                          la Barbarée                          la Cardamine
    l'Alliaire l'Arabette la Barbarée la Cardamine des prés

     

                                       Le mâle       Une femelle, elle a les ailes toutes blanches




     

    Partager via Gmail

    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique