• C'est une plante bisannuelle haute qui peut devenir envahissante. Elle est aussi une plante printanière en lisière de forêt, bords de chemins ou en clairières. Elle atteint facilement les 70 cm pour chercher de la lumière. Ses fleurs sont blanches en grappe au sommet de la tige. Ses propriétés culinaires ou médicinales sont bien connues. Ses graines peuvent remplacer la moutarde noire et les feuilles se mélange à une salade. Ceux qui ont des problèmes de goutte pourraient s'intéresser à cette plante.





    Les feuilles sont cordiformes, en cœur. Froissées elles dégagent une odeur d'ail.
    N'en mettez pas trop dans la salade
     




    cliquer sur les images pour




     

    Partager via Gmail

    9 commentaires

  • C'est aussi la Reine des bois ou Petit muguet. J'ai lu aussi Thé suisse (?). Ses feuilles ont les bords rugueux d'où son nom, asper en latin = rude.
    C'est une plante bien connue en pharmacologie et mêlée aux feuilles de certaines autres espèces elle se substituait au tabac.
    Son odeur spécifique est perceptible lorsqu'elle est écrasée fraiche et aussi à l'état séchée.

    Alors qu'elle a trouvé l'endroit idéal en sous-bois il est difficile de l'arrêter.
    Ici fin mars 2013 en avance par rapport à 2015.

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    14 commentaires
  •  
    Une plante vivace géophyte (qui est capable de résister dans le sol pour passer la mauvaise saison). Autrefois elle était considérée comme magique mais dans le sens de la magie blanche.

    En partant par l'image de gauche en haut vers la droite on peut suivre son évolution jusqu'à fin juillet, période des grains rouges.
    Au printemps apparaissent d'abord les feuilles.
    → → →                                                                                                                                          

                                                               ← ← ←


    Trois semaines plus tard les fruits appelés Raisin du serpent (toxique) ont attiré la gourmandise d'un couple de limaces. Rien de plus efficace qu'un bon repas pour allumer leur libido (sans gêne).

     
    Partager via Gmail

    15 commentaires
  •  

    Erophila du grec eros  désigne le printemps et phila signifie ami. C'est une petite plante dont les feuilles sont en rosette à la base.
    Les fleurs sont blanches au bout d'une tige sans feuilles. J'ai découvert un tapis de ces fleurs le 22 février sur une pente ensoleillée.

     


     

    Partager via Gmail

    14 commentaires

  • Anciennement le Gui faisait partie des Loranthaceae. La classification phylogénétique APGIII le classe maintenant dans les Santalaceae
    Il s'implante sur des feuillus mais aussi sur des pins ou mélèzes en montagne.
    Le Gui est une plante sans racines qui n'est pas parasite. C'est une Épiphyte et Hémiparasite ( qui ne prélève que de l'eau et des sels minéraux). Il n'attaque en aucune façon les cellules de l'arbre.
    [Il est capable d'assimiler le processus qui permet aux plantes de transformer sous l'action du soleil le gaz carbonique de l'air en graisses et sucres assimilables. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 236.] et ceci même en hiver.
    Le gui est pollinisé par des insectes. Le dissémination des graines est faite par les fientes de certains oiseaux et en particulier la Grive draine et la Fauvette à tête noire.

    -------------------------------------------------------------
    Les Druides fusionnaient les trois symboles

    le Gui, le Chêne et le Rocher
    la Fauvette la Fauvette à tête noire la Grive la Grive draine

                                                                                                                                                                                                                
                                                                                                   L'arbre au Gui

    Cliquez sur les vignettes pour

    Les arbres et leur locataire, le Gui
    Images du 27 janvier 2015 et mars 2014

    un Pommier

    un Peuplier noir

    Les étourneaux sont de retour
    Image du mois de mars 2014


    les Étourneaux


    Des baies et des fleurs
     

    C'est devenu un arbre sur l'arbre. La base-suçoir entoure la branche.


       Boutons de fleurs mâles                                    Fleurs mâles                                     Fleurs femelles                                 Avec un fruit                  
    Boutons fleurs mâles Fleurs mâles

     A gauche ce liquide mucilage (la Viscine) a été expulsé d'une baie. Il permet de coller les graines sur une branche pour une prochaine nouvelle plante
    La Viscine

    J'ai ouvert un bulbe, dégagé la viscine et l'ai collé sur un rameau.
    La graine est bien visible.

    12 jours ont passé et la viscine maintien toujours la graine au rameau. Elle change de couleur
     A suivre une éventuelle germination...
    Partager via Gmail

    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique