• ♥ Les fleurs sauvages

     

    La plus ancienne plante à fleurs découverte focilisée en Chine date du début du Crétacé il y a 120 millions d'années
    Archaefructus liaoningensis

    De nos jours, 250'000 à 300'000 espèces de plantes à fleurs colonisent nos prairies et forêts.
    Un fabuleux héritage qu'il est nécessaire de préserver.
    Les fleurs sauvages

    Les fleurs sauvages

    Bienvenue à tous ceux qui aiment les fleurs en nature.

     

    Les fleurs sauvages

     

     

  • Une gueule sauvage qui crie au loup
    Une plante dont les inflorescences ressemblent à une Gueule de loup (Muflier). La différence se présente avec un éperon à l'arrière de la fleur.

    C'est la Linaire commune (Linaria vulgaris) de la famille Scrophulariaceae

    Cette plante est très à l'aise en ce début de septembre

    Une gueule sauvage qui crie au loup

     

    Une gueule sauvage qui crie au loup




    Une gueule sauvage qui crie au loup

    Partager via Gmail

    18 commentaires
  • La Bugle rampante (Ajuga reptans) Lamiaceae

    Aussi appelée Petite consoude ou Herbe de St-Laurent.
    Plante vivace de la famille des Lamiaceae qui génère des stolons. Ne pas confondre avec la Bugle de Genève qui ne se reproduit pas avec des stolons.

    La Bugle rampante (Ajuga reptans) Lamiaceae

     La Bugle rampante (Ajuga reptans) Lamiaceae

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  •  

    Un parterre d'Ail des Ours  côtoyé par des Anémones des bois et de Ficaires fausses renoncules

     

    Les boutons et les fleurs. Puis la récolte qui nous a permis de transformer les feuilles pour remplir quelques pots de pesto.

           
    Un bouquet de violettes

     

    Primevère élevée Pulmonaire des montagnes Vesce commune

         
     Corydalis solida   Le coup d'œil →→ clic sur l'oiseau Corydalis solida 

     




     

     

     

     

    Partager via Gmail

    13 commentaires

  • Son nom commun est aussi Asclépiade commune (origine de la désignation "Asclépiade de Syrie" pas trouvée) . C'est une plante vivace qui dépasse facilement  1 mètre de haut. Elle a une allure de plante de tabac mais là s'arrête la ressemblance. Les jeunes plans de l'Asclépiade sont dits comestibles après forte cuisson. La plante produit du latex blanchâtre passible de toxicité, il vaudrait mieux la laisser dans la nature. Dans ce domaine elle rend service à bon nombre d'insectes qui se nourrissent de ses feuilles et fleurs. La chenille du papillon le Monarque se développe sur cette plante qui lui transmet le poison et la rend inconsommable ainsi que l'adulte. 

    L'Asclépiade fleuri de juin à août

     

    Fin août suivent les fruits en cosses
    jusqu'à 10 cm

     

     

    Les cosses-perruches têtes en bas sur la plante et têtes en haut pour comparaison
                                                     (aaah... l'amour !)

    L’Asclépiade de Syrie ou Herbe à la ouate,  Herbe aux perruches (Asclepias syriaca)  	Apocynaceae

     

    Fin septembre la maturation poursuit sa progression. Mi novembre les graines sont pratiquement mûres.
    Chacune d'elles est attachée à une aigrette de soies.

       

     

     

    Dès fin novembre le dos des "perruches" s'ouvre et le vent disperce les graines. Au mois de mai de l'année suivante les nouvelles plantes émergerons. La floraison débute entre deux à trois ans.

    Partager via Gmail

    15 commentaires
  •  

    On la trouve dans les prairies humides et aux bords des rivières

    Les fleurs penchées se redressent à maturité

    ---------------------------------

     


    En compagnie de feuillage du Tussilage et un rayon de soleil

     

    L'ancien nom français «benoîte» correspond au participe passé du verbe bénir. La plante était considérée comme bénite, car on croyait autrefois que l'espèce européenne Geum urbanum avait le pouvoir de chasser les esprits et les bêtes venimeuses.

     

    Les graines sont prolongées par un style avec une terminaison plumeuse et crochue pour permettre la dissémination

    Partager via Gmail

    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique