• Petit coléoptère de 5 mm noir luisant avec deux taches rouges irrégulières sur chaque élytre. Il n'y a pas beaucoup d'informations concernant cet insecte qui fait partie de la famille des Staphylins. Il vit en forêt et se nourrit de champignons, bois mort, bois infesté par des champignons sur le sol. Ses longues pattes et son corps ovale le différencie de certaines coccinelles.

    Scaphidium


    Scaphidium

    On peut se rendre compte de la grandeur de l'insecte en comparaison d'une ailette qui contenait la graine d'un épicéa.
    Cette ailette fait ~12mm
    Scaphidium

    Scaphidium Scaohidium
    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Ce coléoptère d'une grandeur de 15-20 mm vole avec ses élytres fermés. Des dégagements sur les côtés permettent le déploiement des ailes. Elle n'est pas très appréciée par les jardiniers car elle jette souvent son révolu sur les rosiers. Et elle mâchouille au lieu de butiner. Selon le milieu où elle a ses habitudes la couleur de ses élytres peut varier. Le plus souvent vert métallisé ou cuivré.

         Elle s'offre un bain de soleil sur une feuille de Merisier à grappes. A droite elle croque je ne sais quoi ? J'ai déjà lu que certains                       insectes régurgitent leur nourriture pour mieux l'avaler mais je n'ai rien trouvé pour la Cétoine dorée.
    S.v.pl. un avis éclairé serait le bienvenu

    Cétoine dorée Cétoine dorée

     Cétoine dorée

    Cétoine dorée Cétoine dorée
    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Coléoptère aux antennes serrate (dentelée en scie) qui fait partie de la grande famille des taupins
    Anostire

    Anostire

    Anostire

    Anostire

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Celui-ci est noir avec un point blanc sur le dos.
    Ce
    coléoptère passe l'hiver à l'état adulte et dès que les fleurs de l'Iris des marais apparaissent il s'y installe et s'accouple. Lorsque les capsules à graines se sont formées la femelle perce l'enveloppe et insère sa ponte. La larve se nourrira du noyau de ces graines, se transformera en nymphe toujours à l'intérieur et un petit charançon naitra.
    Une autre espèce, même vie, se présente sous la forme brune, Mononychus punctumalbum. 



     

    Les capsules triangulaires mesurent jusqu'à 60 mm et contiennent chacune 3 rangées de graines (triloculaire).
    Les graines elles-mêmes sont contenues dans une enveloppe.

    Le charançon femelle perce la cloison et insère ses œufs

     

    Clic sur la vignette pour          
    La larve grignotte les graines                     La nymphe                                       Un bébé                                         Un autre              

     

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Tout commence par la mise en terre des semis de Pommes de terre au moyen de machines sophistiquées. Arrivées à une certaine hauteur les plantes produisent des grappes de fleurs éclatantes dans le soleil. Suite aux diférents traitements aux pesticides aucun insecte ravageur ou autre n'a survécu alors le champ est parfaitement clean.
    En passant, faut pas s'étonner si nos patates sont contaminées.



    Les images qui suivent proviennent d'un espace entre deux champs de blé où des pommes de terre sont restées sur le terrain de l'année précédente. Donc rien n'a été effectué pour éliminer la vermine. De belles larves de Doryphore ont ainsi vu le jour et se sont mis à dévorer le feuillage. Évidemment la défoliation serait grave ailleurs d'autant que plusieurs générations peuvent se suivrent et compléter les dégâts.

     L'adulte est un coléoptère dont le nom scientifique précise en beauté les dix lignes noires sur les élytres. Lui aussi aime grignoter les feuilles de pomme de terre et peut se nourrir sur d'autres Solanacées.

     
    Partager via Gmail

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique