• Blog de wadou :Trésors de notre Nature, La Thomise globuleuse ou Araignée Napoléon  (Synema globosum)   Thomisidae

    Anciennement Synaema. C'est une araignée-crabe et comme toutes celles de la même famille elle ne tisse pas de toile mais chasse à l'affut et en particulier sur des fleurs. Toutes les images présentent des femelles. Elles peuvent êtres rouges, jaune ou blanches et toujours le dessin si spécial en noir sur l'abdomen qui rappelle le chapeau de Napoléon. Le mâle est deux fois plus petit en robe noire parsemée de taches claires, l'abdomen plus lancéolé.

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, La Thomise globuleuse ou Araignée Napoléon (Synema globosum) Thomisidae

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, La Thomise globuleuse ou Araignée Napoléon (Synema globosum) Thomisidae

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, La Thomise globuleuse ou Araignée Napoléon (Synema globosum) Thomisidae

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, La Thomise globuleuse ou Araignée Napoléon (Synema globosum) Thomisidae

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Blog de wadou :Trésors de notre Nature, Une Lycose  (Arctosa leopardus)  Lycosidae

     Cette araignée-loup, associée au léopard,  affectionne les endroits humides, les marécages. Elle se contente d'une cellule de soie dans la végétation. Elle est visible de mai à octobre par individus isolés.

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, Une Lycose (Arctosa leopardus) Lycosidae

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, Une Lycose (Arctosa leopardus) Lycosidae

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La brume et le froid ont givré les toiles d'araignées qui résistent encore aux intempéries. La solidité de ces fils de soie m'ont donné l'idée de leur faire un dernier hommage en couleurs.

    Mobidic

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, Givrart

    Le martin

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, Givrart

    L'arachnide

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, Givrart

    Le vitrail

    Blog de wadou : Trésors de notre Nature, Givrart

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Quelques espèces vivent dans les maisons et n'en sortent pratiquement jamais. Elles sont donc en activité normale durant les quatre saisons. Celles qui vivent à l'extérieur cherchent un abri bien protégé et certaines d'entre elles se fabriquent un cocon dans lequel elles hibernent. D'autres vont mourir avant l'hiver mais leurs œufs seront protégés par le nid de fils de soie et les jeunes naitront au printemps.

    Ma première balade du 01 janvier 2014 a été consacré à chercher des araignées en hibernation. C'est les pieds dans l'eau froide que j'ai pénétré dans un boyau métallique faisant office de pont. Température extérieure 2-3° en dessus de zéro.

    Comment les araignées passent-elles l'hiver ?

    Mon copain Pitchou a bien voulu m'accompagner jusque sur la pas de l'entrée mais il est resté planté là à surveiller ce que je faisais. J'avais froid au pieds dans mes bottes mais lui ne semblait absolument pas dérangé par la température de l'eau.

    Comment les araignées passent-elles l'hiver ?

    Collée au plafond de la structure se trouvait une toile élaborée en un enchevêtrement incroyable et prise dedans une araignée morte. Celle-ci n'a pas résisté à la température basse.

    Comment les araignées passent-elles l'hiver ?

    Par contre en voilà une autre, c'est une Metellina sp. de la famille des Tetragnathidae, bien campée sur son cocon plein d'œufs et parfaitement vivante. Elle a vaguement réagi. Au touché de mon doigt elle a relevé sa patte arrière. Elle fera donc une maman en forme pour l'éclosion au printemps. J'y crois car elle a déjà passé de sales jours avec des températures largement en-dessous de zéro.

    Comment les araignées passent-elles l'hiver ?

    Un autre spécimen s'est construit une maison parfaitement isolée des intempéries. Je n'ai pas voulu la déranger. On remarquera une exuvie en haut à gauche de l'image, probablement sa dernière mue. A voir cet article où j'ai dérangé une Lycosidae dans la naige (ICI)

    Comment les araignées passent-elles l'hiver ?
    Retour à la galerie des
    Vers la galerie



     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Habritée dans son abri de soie élaboré cette araignée s'apprête à sortir. C'est une araignée sauteuse de 8-10 mm. C'est une bonne grandeur pour ce genre de famille.  Son terrain de prédilection, les arbres sur lesquels elle tisse son gîte dans une infractuosité ou sous l'écorce. Elle ne confectionne pas de toile, elle chasse à l'affut.

    Araignée sauteuse  (Marpissa muscosa)  Salticidae

    Araignée sauteuse  Marpissa muscosa

    Nous avons affaire ici avec la femelle. On peut remarquer les deux yeux placés très en arrière de la tête ce qui lui permet une vision à 360°

    Araignée sauteuse  Marpissa muscosa

    Et voici le mâle nettement plus petit, environ 2/3 de la femelle. Les pédipalpes en massues sont caractéristiques des mâles chez les araignées.

    Araignée sauteuse  Marpissa muscosa

    Partager via Gmail

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique