• Les Bryophytes, 26'000 espèces, ont une utilité importante dans la nature. Elles tirent leur alimentation de l'air et des substances déposées par la pluie. Elles sont donc nécessaires pour la purification de l'air. Elles sont endurantes à l'égard de nombreux polluants.

    La Mnium hornum fait partie des Bryophites  (les premières plantes qui ont colonisé la terre en gardant leurs principaux caractères). Chez nous les capsules mûrissent et deviennent brunes durant le printemps sur sol humide.

    A voir aussi sa cousine la Physcomitrium pyriforme avec l'article   ou Polytrichum avec l'article




    Partager via Gmail

    11 commentaires

  • L'If est un conifère à très lente croissance. Il peut devenir millénaire. Un rassemblement d'If est une Ivaie. Il y en a de moins en moins et cet arbre est actuellement protégé. Symbole de mort à cause de sa toxicité très élevée, on le trouve dans les cimetières. Il a été systématiquement arraché des haies à pâturages, ~500gr d'aiguilles et de bois peuvent tuer un bovin.

    Une Ivaie

     

    L'endroit d'un vert foncé brillant

           

    L'envers d'un vert clair avec une nervure plus foncée au milieu des aiguilles

                                       

     

    L'If commun est une espèce dioïque (un pied mâle et un pied femelle)
    Les fleurs mâles à différents épisodes de la floraison

     

    Les fleurs femelles sont de petits cônes verts sur lesquels se développent des noix
    qui vont passer du brun-ocre à un rouge vif à leur épanouissement.

     

    C'est un faux fruit, l'Arille, qui contient la graine.
    La graine est très toxique mais l'arille est la seule partie de l'If non toxique.


     
    Partager via Gmail

    22 commentaires
  •  
     

     

    Partager via Gmail

    15 commentaires

  • Plusieurs variétés découlent de Polytrichum commune. J'ai peut-être un mélange dans mes images mais leur cycle de vie est semblable.

    A voir aussi sa cousine la Physcomitrium pyriforme avec l'article   ou Mnium hornum avec l'article

     
    A gauche la "fleur" mâle qui transmet les anthérozoïdes (égales aux spermatozoïdes chez les animaux) par l'intermédiaire des gouttes de pluie. De l'appareil féminin se développe une tige munie en son bout d'une capsule appelée sporophyte. A maturité la membrane de fermeture se déchire et les spores sont expulsés. N'ayant pas d'image personnelle de la "fleur" mâle j'en ai dessiné une qui correspond à Polytrichum juniperinum.

                 Gamétophyte mâle : Anthéridie                                 Gamétophyte femelle : Archégone                                                    Détail                            


    Un rayon de soleil fait ressortir les couleurs de l'évolution


    Suite du développement jusqu'à la capsule finale


     A maturité la membrane se déchire pour libérer les spores



    Partager via Gmail

    6 commentaires

  • Ce champignon pousse principalement sur du bois mort de feuillus. Ni toxique ni comestible, le doute lui permet de survivre. D'aspect il pourrait être confondu avec certaines espèces de clavaires. Mais ces dernières se développent au sol.








    Partager via Gmail

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique