• Galéruque de l'aulne, œufs, prédation et naissances sur une deuxième ponte

     

     

    Cet article fait suite à la présentation d'une première ponte  de la Galéruque de l'aulne 

     

    La première ponte que j'avais suivi fut donc "détruite" par des prédateurs dont le seul mal était de se nourrir.
    Par chance j'ai découvert une deuxième couvée qui a eu plus de chance malgré les attaques qu'elle a enduré.
    La régulation de la population des larves est instaurée par la nature. Un adulte pouvant pondre deux fois par année plus
    de 60 œufs, on peut facilement s'imaginer les dégâts sur la végétation au cas où toutes les larves arriveraient à survivre.
    Autant d'adultes feraient également d'énormes dommages car ils ne dentellent pas ils défolient.

     

     

     

    27 juillet 2016
    Plus de 60 œufs ont été
    déposés sous une autre feuille du même Aulne glutineux. Une petite pu-
    naise est déjà sur place.

     

    30 juillet 2016
    Déjà plusieurs d'entre eux
    ont été déprédés. La punai- se à droite en fait son plat favori (Adelphocoris lineolatus)

    06 août 2016
    Les naissances ont eu lieu.
    Seulement 17 larves sur
    60. Les petites mouches
    Thaumatomyia s'occupent
    des restes.

    07 août 2016
    Les larves rongent la cou-
    che supérieure de la feuil-
    le. Une mouchette est tou-
    jours de la partie.
    11 août 2016
    Les larves deviennent glou-
    tonnes elles ont changé de
    feuille.  Je souhaite bon 
    vent aux 12 restantes.



     

    « La Sésie fourmi (Synanthedon formicaeformis) SesiidaeGaléruque de l'aulne, œufs et prédation sur première ponte »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Août 2016 à 10:09

    Un sacré suivi et une ponte impressionnante.
    Merci Walter, un billet intéressant comme toujours

    2
    Lundi 15 Août 2016 à 11:36

    on ne saura jamais ce que sont devenues les 12 restantes alors...

     

    3
    Mardi 16 Août 2016 à 11:45

    " Ils ne dentellent pas, ils défolient " ......

    cette phrase m'explique bien le problème.

    Ils doivent attaquer les pétipoles.

    C'est un peu couper la branche sur laquelle on est posé.

    On fusille ainsi, son propre garde manger.

    Mais que trouvent-ils dans ce  pétiole de si précieux?

    Amicalement. Yann

    4
    Mardi 23 Août 2016 à 21:00

    Et ben ! 17 sur 60 ! Quand même !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :