• Comme chaque année cette course commémorative se déroule le premier week end d'octobre.
    Les images qui suivent proviennent de la mi-parcourt dans le village de Courtepin.
    Le départ se situe à Morat pour 12'000 participants toutes catégories confondues. C'est la 82ème édition et le parcours est de 17.170 KM.
    Dès 1933, date de la première course, cette distance était de 16.400 KM, depuis le départ du messager de Morat jusqu'au tilleul à Fribourg (voir l'historique ci-dessous).
    En 1977 cette distance a été modifiée à 17.150 KM et dès 1996 à 17.170 KM pour des raisons logistiques.

    Le parcours en rouge :

    Pour la petite histoire

     




     Tout est prêt à Courtepin pour le passage des coureurs.

    Des centaines de gobelets remplis d'eau, enfin
    que jusqu'à la moitié on verra plus loin pourquoi.
    Et une fanfare de jeunes jouant des morceaux
    pétants pour l'animation.
    Les deux premiers sont là. A droite Kiplangat - Kenya 
    sera le vainqueur des élites en 51.58 minutes

    Deux minutes plus tard deux autres gazelles.
    Encore deux minutes et le passage de Viola - Kenya qui arrivera deuxième dans la catégorie dames.
    Et puis un groupe de poursuivants,
    toujours de la catégorie élite

    Bientôt le peloton arrive également

    Il n'y a pas que des jeunes
    Les volontaires engagés tendent un gobelet d'eau et les coureurs les attrapent sans s'arrêter.
    Pas facile et là c'est raté.
    Avez-vous déjà essayé de boire en courant,
    faut se concentrer.

    Faut se concentrer

    Oh...que c'est bon !

    Les cheveux relevés facilitent l'opération.

    Pas facile d'avaler      


     

    Attention à la bousculade, elle va avaler de travers

    Si ce n'est pas de l'eau c'est une barre vitaminée

     
      Durant plus de deux heures les coureurs de tous âges et de nationnalités défilèrent à travers le village
     
    Partager via Gmail

    13 commentaires

  • Suite à l'article de la montée à La Berra ) voici une sélection de fleurs. Pour les insectes et araignées )
     Clic sur les vignettes pour
    Un clic sur l'agrandissement pour revenir aux Épilobes.

     

     Aller voir chez Odille Gilbert qui partage ses créations
    Partager via Gmail

    9 commentaires

  • Suite à l'article de la montée à La Berra ) j'ai réuni quelques vues d'araignées et autres insectes rencontrés chemin faisant.
    Pour l'article les fleurs  )
    Un clic sur les vignettes pour




    Un clic sur l'agrandissement pour revenir au paysage.
     

     

     

     Aller voir chez Odille Gilbert qui partage ses créations

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  •  
    Chaque année je planifie donc une sortie en montagne. Je me mets en route pour une journée. Depuis le parking de départ jusqu'au sommet de La Berra un marcheur à pas normal met entre 2.00-2.30 heures. Moi il me faut 2.00 heures pour arriver à la première buvette à mi-chemin. C'est que je n'aime pas trop suivre les chemins touristiques et je préfère parcourir les prairies à côté. Et puis quoi pour suivre papillons ou autres insectes il est nécessaire de sortir des sentiers battus. En plus lorsque le papillon décide de s'envoler vers le bas, je fais alors deux fois le trajet. Pour toutes ces raisons je pars en solitaire. Ainsi j'ai pris le départ vers 8.15 heures et suis arrivé au sommet vers midi.

    A voir l'article
    araignées-insectes rencontrés lors de cette randonnée
    A voir l'article  fleurs en moyenne montagne


    La montée

     Depuis le sommet une vue sur le Lac de Gruyère. En contre-bas sur la colline la station d'arrivée du nouveau télémixte inauguré le 11 janvier 2014. A droite la ferme-buvette. Le temps change rapidement en montagne.

    A voir l'article araignées-insectes rencontrés lors de cette randonnée
    A voir l'article  fleurs

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  •  

    J'ai vécu à Bellelay dans le Jura (voir sur la carte ci-dessosu) jusqu'à l'âge de 25 ans. Durant cette période j'ai joué dans l'équipe de hockey club Le Fuet-Bellelay pendant plusieurs années. On était pas mal classés du tout et il m'est resté des souvenirs impérissables. Il est donc de bon ton de ma part de rendre un hommage sincère  à  Jean Fell.
    Cet homme dynamique et d'une ténacité sans faille a tenu à bouts de bras le hockey club Le Fuet-Bellelay durant maintenant 63 ans. Il en porte actuellement 88 ans et est encore toujours en activité pour former des jeunes à ce sport d'hiver. Il a été soutenu par son épouse pas moins enthousiaste en mettant à disposition ses connaissances en secrétariat.

     

    C'est avec un grand plaisir que je publie ici un article paru le 27 décembre 2014 dans un journal régional
    et qui relate les grandes lignes du parcours de cet homme jamais fatigué.


    Pour visionner l'article en plein écran cliquez sur l'image

           

        Jean Fell dans ses buts

         Vädou l'attaquant




    Partager via Gmail

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique