• ♥ Afrique de l'Ouest, TOGO

                                          Drapeau  La République du Togo  Blason

    Le Togo est l'un des plus petits États africains d'une longueur de 700 km et 100 km de largeur. En 2015 sa population était estimée à 7,5 millions d'habitants. Son climat est tropical. Le nom de Togo vient de Togodo qui signifie d'origine "ville au-delà du fleuve". Au sud du pays la capitale actuelle LOMÉ baigne dans le Golf de Guinée dans l'Océan Atlantique. Le Togo fait partie de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CÉDÉAO). Au XVIème siècle le Togo a subit le commerce de l'esclavage qui a pris fin au XIXème siècle suite à un traité de protectorat avec l'Allemagne. L'indépendance a été signée avec l'administration française le 27 avril 1960.

    ♥ Afrique de l'Ouest, TOGO

  •  L'Océan Atlantique est perpétuellement très agité. La baignade y est interdite.
    Au loin les bateaux attendent leur tour pour être déchargés de leur marchandises.



    Les rouleaux creusent le fond et s'écrasent sur la berge en charriant des tonnes de sable.

    L'Océan Atlantique et coucher de soleil sur la plage à Lomé-Togo

    Les bateaux en attente

    L'Océan Atlantique et coucher de soleil sur la plage à Lomé-Togo

    Autre raison de la dangerosité, la plage est en pente.
    Certains enfants font trempette mais ne s'éloignent jamais du bord et les adultes veillent pas loin.

    L'Océan Atlantique et coucher de soleil sur la plage à Lomé-Togo


    Il est 17.15 heures et déjà l'ombre du soir rampe sur la plage.

    L'Océan Atlantique et coucher de soleil sur la plage à Lomé-Togo


    A cette heure la chaleur est moins forte et il fait bon prendre un verre sur une terrasse.

    L'Océan Atlantique et coucher de soleil sur la plage à Lomé-Togo

    Dans 30 minutes il fera nuit. Une dernière image pour le plaisir des yeux et du cœur.

    L'Océan Atlantique et coucher de soleil sur la plage à Lomé-Togo

     

    Partager via Gmail

    19 commentaires
  •  

     

     

                                                             

      Sur la plage des bateaux traditionnels sortis de l'océan après y avoir passé de longues heures.
    Il est 15.30 heures un attroupement s'est formé. C'est le moment de s'approcher.

     La vente de poisson frai attire toujours du monde. La patrone est au centre du
    cercle des potentiels acheteurs. Le plus souvent des commerçantes qui revendront leur marchandise au marché. Ce n'est pas une pêche miraculeuse mais elle nourrira plusieurs familles. Après de longues palabres la vente a eu lieu et le poisson est préparé.

     
     

       

     Juste à côté une murène est prise à partie. En dernier l'intérieur sera nettoyé au sable.

    Pavés de murène grillés, un plat apprécié.

     

     
           

    Partager via Gmail

    22 commentaires

  • Nous sommes toujours à Agbodrafo dans le quartier Lakomé où se trouve la Maison des esclaves
    (voir le premier article ) et (voir le deuxième article ).
    A côté de la boutique de souvenirs pour touristes de l'art africain sur bois sont exposées des œuvres peintes sur toile.
    Elles représentent en majorité des scènes vécues par les esclaves.




    Deux représentations du "Puits des enchainés" qui se trouvait dans la cour
    de la Maison des esclaves. Ils devaient prendre à ce puits un dernier bain de
    purification  et faire 7 tours pour disoudre les liens avec leurs divinités et de
    garantir aux négriers l'abandon par les esclaves de forces surnaturelles permettant
    une mutinerie.




     L'embarquement

    Agrandir

    Agrandir

    Agrandir

     

                                         Quelques autres œuvres      

    Partager via Gmail

    22 commentaires

  • Nous sommes toujours à Agbodrafo dans le quartier Lakomé où se trouve la Maison des esclaves (voir le premier article ).
    Juste en face de la maison est installé une boutique de souvenirs pour touristes de l'art africain.

    Agrandir

    Agrandir

       
    Les pièces en bois sont sculptées et mises en musique par la communauté vivant sur place

    Agrandir

    Agrandir

           
    Quelques créations très élaborées

    Agrandir

    Agrandir

    Agrandir

    Agrandir

     



     
    Partager via Gmail

    17 commentaires

  • A une demi-heure en voiture de Lomé (capitale du Togo), se trouve Agbodrafo, une ancienne cité portugaise (auparavant Porto Seguro)
    qui est à présent une tranquille petite ville au bord du Lac Togo.


    Dans le quartier Lakomé de la cité d'Agbodrafo existe une maison qui a appartenu au commerçant et négrier écossais John Henry Wood. C'est
    la Maison des esclaves ou Wood home. Elle avait été construite après 1835 et a servi illégalement pour le commerce des esclaves jusqu'en 1852
    malgré  l'abolition de la traite atlantique par l'Angleterre en 1807.

    Agrandir

     

    Les demi-lunes sont des lucarnes d'aération pour les sous-sols où les esclaves étaient confinés en attendant
    d'êtres envoyés par bateau en Europe ou en Amérique.
    Le plafond est à ~1.50 mètres, c'est dire qu'il  est
    impossible de se mettre debout. Pas de lumière et
    l'ouverture de communication entre deux chambres
    est à peine 1.00 m. de hauteur. On peut imaginer les souffrances endurées.


     

    On ne pouvait pas trouver mieux comme guide. D'une voix douce mais ferme il nous révèle l'histoire et avec une multitudes de détails le
    passé obscur de cette demeure.
    A gauche quelques vestiges d'un bureau
    A droite, on entre dans la maison et immédiatement on est surpris par la vision des pièces du sous-sol. Elles s'apparentent à des cales de bateau.

    Agrandir

    Agrandir

    Agrandir

    Agrandir

     

    L'entrée de la Maison des esclaves. A gauche notre chauffeur, au milieu mon épouse (Whoopi) et à doite notre guide. Un cadre est pendu à droite de l'entrée qui porte un poème très émouvant dédié à ces humains mal traités. L'auteur est une femme chargée des relations extérieures de
                  Global Culturama  
                                                                                               

    La visite se termine en inscrivant nos coordonées et d'écrire quelques mots
    de notre ressentit dans le
    livre d'or.

    Agrandir

     

    Agrandir

     
    Partager via Gmail

    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique