•  Les araignées ces mal aimées

    Quelques araignées tout simplement

     Les araignées mangent en moyenne par jour le poids de leur corps en insectes.
    Elles jouent un rôle important dans la régulation de ce super groupe.

    Un des plus grands prédateurs de l'araignée c'est elle même, alors inutile de se jeter
    dessus avec une savate.

    Quelques araignées tout simplement

     

    Quelques araignées tout simplement

    Quelques araignées tout simplement

     
     

    Quelques araignées tout simplement

    Quelques araignées tout simplement

     
     

    Quelques araignées tout simplement

    Quelques araignées tout simplement

     

    Quelques araignées tout simplement

    Quelques araignées tout simplement

     
     

    Quelques araignées tout simplement

    Quelques araignées tout simplement

    Quelques araignées tout simplement

    Quelques araignées tout simplement

    Quelques araignées tout simplement

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • La Bugle rampante (Ajuga reptans) Lamiaceae

    Aussi appelée Petite consoude ou Herbe de St-Laurent.
    Plante vivace de la famille des Lamiaceae qui génère des stolons. Ne pas confondre avec la Bugle de Genève qui ne se reproduit pas avec des stolons.

    La Bugle rampante (Ajuga reptans) Lamiaceae

     La Bugle rampante (Ajuga reptans) Lamiaceae

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Demi-diable ou Cigale épineuse (Centrotus cornutus) Membracidae


    Étonnante créature. Fin mai 2020, en trois jours durant mes sorties de 01.30 h. j'en ai à chaque fois découvert quelques une. Sans exception sur des nouveaux rameaux de mûriers. Pas plus grandes que 6-8 mm elles se contentaient de tourner autour de la ramure à mon approche. Ces insectes bondissent comme les sauterelles. Une seule a effectué son saut pour se soumettre à ma vue.

                                                                  A courte distance du buisson j'ai vu ce petit truc.

                          Ni une ni deux, les lunettes sur le nez, je me suis avancé et petit à petit une silhouette s'est  précisée

    Demi-diable ou Cigale épineuse (Centrotus cornutus) Membracidae

    Son physique est très particulier avec ses deux cornes latérales et une autre ondulante sur le dos. Cette dernière fait partie du casque et serait le résultat de la transformation et de la fusion d'une paire d'ailes située sur le premier segment thoracique. L'ancêtre serait un insecte à trois paires d'ailes. (Wikipedia).

    Demi-diable ou Cigale épineuse (Centrotus cornutus) Membracidae

    Une attitude avec la corne déployée vers l'avant Serait-ce pour se frayer un passage parmi les pucerons ?
    Je n'ai pas trouvé d'explication à cette attitude 

    Ils n'ont pas l'air d'être en guerre

     
    De face tout aussi épineux et diablotique

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  •  

     

    Deux cousins coléoptères genre Oberea de la famille Cerambycidae

                                   Le cycle de ponte est pareil pour les deux espèces. Chacune sur sa plante hôte.
    C'est sur les rameaux et les moyennes branches que la femelle attend qu'un mâle se présente pour l'accouplement qui peut durer toute une journée. Elle pondra dans la branche et à distances variables un œuf. Jusqu'à 12 dans différents rameaux. La larve s'introduit directement dans  l'aubier (partie centrale tendre et riche en proteines) et s'alimente jusqu'à la métamorphose. Il est possible d'observer les rameaux ou branches desséchés.

                                            Plantes hôtes : les saules                       Plante hôte : les Chèvrefeuilles

    Partager via Gmail

    18 commentaires
  •  

    Bien malin qui peut dire quel temps il fera dans un an
    A chose bien faite, on ne demande pas combien de temps on y a mis
    La nature, le temps et la patience, sont les trois meilleurs médecins.

    Le temps d'une pause

    Le temps d'une pause

    Partager via Gmail

    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires